plan-marshall_TH_FIGRA_2019

LE PLAN MARSHALL A SAUVÉ L’AMÉRIQUE

plan-marshall_TH_FIGRA_2019

LE PLAN MARSHALL A SAUVÉ L’AMÉRIQUE

De Bernard George – 52 min | France – 2018

SALLE 3 - MERCREDI 13 MARS - 14H15

Montage : Joseph Licidé
Production : Cinétévé
Co-production : ARTE France
Avec la participation de la RTBF, de Radio-Canada et de Ici RDI, de la RSI, de Viewcom – VRT, de Czeck Television, de Viasat World Limited et de History Channel Iberia
Avec le soutien du CNC, de la Procirep et de l’Angoa


SYNOPSIS

Depuis longtemps, la cause est entendue : le Plan Marshall a sauvé l’Europe de la misère et du chaos légués par la Seconde Guerre mondiale. Il a en effet contribué au redressement matériel et moral du Vieux Continent, mais à quel prix ? Cette aide apparemment philanthropique, mise en place aux prémices de la guerre froide, est pourtant rapidement devenue l’instrument de la lutte idéologique contre le communisme et s’est progressivement transformée en une arme redoutable de l’impérialisme américain.

DID THE MARSHALL PLAN SAVE EUROPE?
A film by Bernard Georges


It has long been without a doubt: the Marshall Plan, and its 18 billion dollars, saved Europe from the misery and chaos instilled by World War II. Active between 1948 and 1951, it remains even now an icon, a benevolent myth evoked to marshal collective energy. Its supposed massive success showed the world that large-scale, targeted financial aid can provide a miracle solution to a wide range of problems. But this is, in fact, a myth. Designed by and for the United States, the Marshall Plan in fact only sped Europe’s economic recovery up by one or two years. Above all, it provided the United States with an opportunity to reinforce their political and economic interests on the Continent.

BERNARD GEORGES

Auteur-réalisateur de plus d’une cinquantaine de films documentaires, dont les derniers en date sont « 1917, Il était une fois la révolution », les trois épisodes de la série « Les Oubliés de l’Histoire » et « La vengeance des Arméniens, le procès Tehlirian ». Il a également réalisé « Maghreb 39/45 un destin qui bascule » et « Jaurès est vivant ! », tous deux co-écrits avec Jean-Noël Jeanneney. En 2014, on a pu voir sur France 5 « Cao Bang, les soldats sacrifiés d’Indochine ». Bernard George a réalisé de nombreux films autour de l’art et de l’archéologie, comme en 2013 « Le scribe qui dessine » qui traite des fonctions et des diverses techniques de l’art du dessin dans l’Égypte antique. Mais aussi « B comme Babylone » ou « Les Étrusques un voyage interrompu ». On lui doit également la série de six fois 52 minutes « Les Combattants de l’Ombre », tournée dans 14 pays et diffusée par plus d’une dizaine de chaines européennes.